La Famille Bélier – Eric Lartigau

image5


Je vole – Louane

Monsieur le réalisateur,

Je ne peux pas dire que j’ai tout apprécié dans votre film. Certains points m’ont même plutôt dérangée. Pourtant, j’ai aimé votre film. Plusieurs ont jugés l’interprétation de Louane Emera bancale. Je ne fais pas partie de ceux-là. J’ai trouvé que son interprétation sensible et fragile était en parfait accord avec l’adolescente en construction. Paula est un personnage très touchant, qui veut faire bien mais qui ne sait pas vraiment quoi faire. Sa persévérance malgré son indécision face aux évènements font d’elle un personnage fort. J’ai beaucoup moins aimé ses parents. Autant son frère m’est apparu comme attachant, mature et authentique, autant j’ai eu beaucoup de mal avec son père et sa mère. J’ai trouvé leur réactions peu légitimes, très enfantines et assez étranges pour des parents en vérité. Je n’ai pas éprouvé d’attachement, de compassion face à l’envie d’envol de leur fille. De même pour Gabriel que j’ai trouvé trop lisse, trop plat. Par contre, je dois vous dire que vous avez tapé dans le mille en choisissant Éric Elmosnino pour interpréter M. Thomassin. Je l’ai trouvé merveilleux. Parfait. Son rôle était, pour moi, le mieux élaboré et le plus réussi de votre film. Je l’ai trouvé excellent. Son franc-parler, ses répliques fracassantes et son caractère bien trempé m’ont beaucoup amusé. Mais c’est surtout l’homme protecteur et sensible qui se cache derrière cette façade qui m’a convaincue. Ce personnage m’a énormément touchée et j’ai trouvé que le charisme d’Éric Elmosnino était bienvenu.

Le scénario ne m’a pas transcendée, je dois avouer que j’en ai tellement entendu parler qu’il était pour moi attendu. Cependant, il s’agit plus ici d’une tranche de vie, d’une émancipation que d’un véritable scénario fait de suspens insoutenables et de révélations inattendues. Vous m’avez donné l’impression de vivre aux côtés de Paula. L’identification est facile grâce à l’interprétation de Louane, qui dans ses failles, donnent l’impression d’être vraie. Pas l’actrice qui joue, mais la lycéenne qui vit. Les choix techniques et les cadrages permettent une réelle proximité du lecteur. J’ai beaucoup aimé les scènes où Paula est à vélo. J’ai trouvé qu’à chaque fois, elles véhiculaient un sentiment fort. Et la scène finale m’a beaucoup plu.

Merci monsieur le réalisateur, de m’avoir autant touchée.

3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s