Hunger Games – Suzanne Collins

Image16


Loterie – FAUVE

Madame l’écrivaine,

Autant vous annoncer tout de suite que j’ai dévoré votre roman. Je m’attendais à un roman riche et puissant, et je peux vous rassurer, je n’ai pas été déçue. L’histoire m’a transportée. De la première page jusqu’à la dernière phrase, j’ai avalé les mots, suspendue au livre sans pouvoir m’arrêter. Je n’ai ressenti aucune lenteur alors que le moment tant attendu des jeux en eux-mêmes tarde à arriver. J’étais même surprise d’avoir autant lu sans que ce moment ne fasse son apparition. Cela m’a surprise car je ne ressentais aucune longueur et je n’avais pas l’impression que le temps était étiré. Pourtant, le temps est exploité de façon étrange, tantôt allongé, tantôt raccourci. Mais je ne me suis aperçue de cela que bien après ma lecture, ce qui prouve que ce n’est absolument pas dérangeant. J’ai aimé le moment des préparations, la rencontre avec les différents personnages, avec Katniss aussi. J’ai beaucoup apprécié le point de vue interne qui m’a permise d’être plus proche avec Katniss, alors que je ne la comprenais pas toujours. J’étais triste de quitter cette partie du récit mais une fois les jeux lancés, j’étais, là encore, complètement dans l’action. Le rythme est effréné et l’action est prenante. J’étais toujours dans la course, et j’ai beaucoup aimé les moments un peu plus calmes qui permettaient à Katniss de développer ses émotions.

Comme je le disais plus haut, je n’ai pas toujours compris ce personnage, j’étais même parfois en profond désaccord avec elle mais je ne l’ai pas détestée. Elle ne m’a pas agacée. Je pense que le récit à la première personne y est pour beaucoup car ses souvenirs sont souvent très touchant mais c’est aussi la complexité du personnage qui m’a séduite. Elle est intelligente, franche, et très réfléchie. Son rapport aux autres est difficile mais lorsque l’affect s’en mêle, elle fait preuve de beaucoup d’authenticité. Elle est perdue face à ses sentiments et son rapport à l’autre ce qui fait d’elle un personnage plus naturel et convaincant. J’ai beaucoup aimé Rue et Peeta. Je les ai trouvé très touchant, chacun très sensible à leur manière. Ils permettaient de ramener un peu de douceur à la dureté du propos. En effet, le sujet est difficile et la mort est complètement banalisée. C’est un aspect qui aurait pu me déranger mais c’est quelque chose de tellement logique dans la mentalité du Capitole que j’ai trouvé que le lecteur était ainsi mis au même niveau que le personnage, face au mur.

Merci beaucoup madame l’écrivaine, votre roman est haletant.

coeur-ocean

Publicités

Une réflexion sur “Hunger Games – Suzanne Collins

  1. Pingback: TAG – Le baccalauréat de PKJ | Sur un air de boheme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s