Cœur de Brindille – Yves-Marie Robin

Image47.png


Les comédiens – Charles Aznavour

Monsieur l’écrivain,

Je suis assez triste de devoir vous avouer que je n’ai pas apprécié votre livre comme j’aurais aimé le faire. Vous avez une écriture magnifique, un style bien reconnaissable, entre poésie et franc parlé. Des métaphores pleins les poches, vous êtes un peu un magicien des mots. Malheureusement, cela ne m’a pas suffit. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages qui pourtant ont une présence certaine : Lolita dégage une assurance incroyable, Diego est surprenant, Angelo touchant… Il n’y a que Monsieur Lemerle a qui je me suis attachée, ce monsieur un peu gauche, un peu perdu mais très attentif et à l’écoute. Cette difficulté à m’attacher a sûrement été causée par le nombre incroyable de points de vue : entre celui de Lolita et Diego, celui d’Angelo, du couple Lemerle et de l’assistante sociale, je me suis sentie un peu perdue. Je fais peut-être une overdose de points de vue multiples tant j’en eu dernièrement.

J’ai aimé le cadre des années 70 ainsi que le milieu du cirque mais je trouve vraiment dommage qu’ils n’est pas étés plus exploités. Je m’attendais à une aventure incroyable sous le chapiteau, entre acrobates et numéros de clown mais j’ai trouvé que le cirque n’étaient finalement qu’un prétexte pour permettre à Lolita de s’échapper. La relation entre Lolita et Diego m’a semblé trop rapide, à moins que j’ai eu un soucis avec la temporalité, perdue entre tous les personnages. Finalement, l’aventure m’est apparue comme un peu simple. Les personnes rencontrées sont toutes très bienveillantes, les personnages principaux ne sont jamais réellement en danger. C’était à la fois assez satisfaisant parce qu’on ne leur souhaite aucun mal, et à la fois un peu trop facile pour eux. Je suis assez mitigée parce que vous exploitez des thèmes importants comme la prison, la déportation avec Moïse, l’alcoolisme, la clandestinité, mais j’aurais beaucoup aimé que cela soit plus profond et traité plus en détail. Toutefois, votre livre a su me toucher grâce aux lettres échangées de Lolita et Angelo. Leur relation est très belle et la ferveur que met Lolita pour voir son frère est remarquable.

Merci monsieur l’écrivain, même si votre livre n’a pas su me convaincre, je reste certaine que vous avez une plume très belle. 

sable-et-galets-algues-salees

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s