Roméo sans Juliette – Jean-Paul Nozière

Image45.png


Il m’plait pas – La demoiselle inconnue

Monsieur l’écrivain,

Je ne m’attendais pas à ça. Votre livre est une bombe à retardement. Vous avez un pouvoir incroyable pour mettre les mots à votre service et leur demander de nous tenir en haleine. Votre livre se lit très rapidement. C’est vrai que c’est assez court et qu’il y a beaucoup de dialogues qui rendent le récit vivant mais ce n’est pas ça qui m’a vraiment poussé à ne pas me détacher de votre histoire. Non, c’est cette tension palpable, ce risque de basculer à tout moment : c’est la déchéance qui se promet sans qu’on arrive à la toucher. Dès le début, on sait que c’est grave, que c’est moche et que c’est triste, que ça va arriver, mais quand ? Vous étirez le temps d’une manière à rendre votre récit à la fois grave et poétique. J’ai aimé entrer peu à peu dans les vies de Roméo et Juliette grâce aux flash-backs. En vérité, la quasi-totalité du récit est une ellipse, ce qui permet de pouvoir facilement suivre la narration qui déjà partagée entre les points de vue respectifs de Juliette et Roméo. J’ai trouvé que c’était savamment étudié, à la fois pour ne pas perdre le lecteur et à la fois pour avoir une construction étonnante basée sur des conséquences dont on ne connaît pas les actes.

Les personnages ne me sont pas apparus comme très attachants mais je les ai trouvé touchants. Finalement, je me suis assez peu investie dans le récit. Je ne sais pas si c’est à cause de la référence évidente à Shakespeare, mais je me suis retrouvée comme spectatrice de leur histoire. La tragédie est respectée mais vous lui offrez une modernité incroyable. Je ne peux que souligner le titre, qui est certes simple mais que je trouve tellement bien choisi. Les thèmes sont variés, et je ne pensais pas que ce livre aborderait l’homosexualité ou le racisme. C’est une histoire très riche, avec une pudeur dans l’écriture qui m’a beaucoup touchée.

Merci monsieur l’écrivain. Autant vous l’avouer, j’ai été triste qu’il y est eu un épilogue, cependant je vous remercie pour l’espoir que vous apportez. C’est important.

livre-au-tresor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s