Hunger Games T3 – Suzanne Collins

Image54.png


Et dans 150 ans – Raphaël

Madame l’écrivaine,

J’avais très envie de me replonger dans l’univers des Hunger Games et enfin savoir le sort qui était réservé aux personnages. Ce troisième tome promettait de nombreux retournements et beaucoup d’action. Il est vrai qu’à ces niveaux, je n’ai pas été déçue. Si le rythme est assez lent au début, à cause du nouvel environnement dont la description m’a brièvement rappelée celle du Mont Weather dans Les 100, il finit par devenir bien plus soutenu comme à son habitude. Les retournements de situation sont assez incroyables, la menace pèse sur tous les personnages, invisible mais bien présente. J’ai vraiment apprécié que le danger ne soit pas seulement présent que pour des personnages avec un intérêt assez limité. Cependant, j’ai trouvé que les évènements tristes n’étaient pas assez développé et qu’on les oubliait assez facilement. Alors oui, c’est la guerre, il y a des pertes mais je pense qu’un peu plus de sentiments n’auraient pas été de refus.

Malgré tous ces bons points, il s’agit du tome que j’ai le moins aimé. Je l’ai trouvé légèrement décousu, sûrement à cause de l’absence de Jeux qui avait une organisation précise à laquelle je m’étais habituée. Cela m’a un peu décontenancée mais je n’ai pas était trop dérangée. En revanche, je n’ai pas pu faire abstraction du comportement de Katniss. Autant j’ai trouvé que Peeta avait un rôle intéressant et novateur, autant Katniss m’a agacée de nombreuses fois. Son indécision et son impulsivité, qui avait pu faire son charme dans les premiers tomes, étaient de trop pour moi cette fois-ci. J’ai même eu l’impression que certaines fois, l’héroïne prenait des accents d’anti-héros. Je me suis sentie d’avantage proche de Gale qui met le doigt sur des choses essentielles, notamment sur le caractère de Katniss, et est fidèle à lui-même. J’ai beaucoup aimé qu’il soit plus présent dans ce dernier tome parce que son rôle avait un réel intérêt de médiateur tout en étant campé sur ses positions.

Merci madame l’écrivaine, ce tome reste d’une importance notable. Malgré ses petits défauts, comme l’épilogue dont je n’ai pas relevé l’intérêt, il reste très bon et clôt la saga avec une grande réussite.

un-coquillage-dans-le-sable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s