Harry Potter et l’enfant maudit – Jack Thorne

Image69.png


Mon vieux – Daniel Guichard

Monsieur l’écrivain,

Près d’un mois après ma lecture, je viens enfin donner mon avis sur ce tant et si attendu huitième opus de Harry Potter. J’arrive un peu après la guerre, et je dois avouer que c’est surtout parce que même si j’étais sûre de vouloir lire votre livre, je n’en mourais pas d’impatience. Je pense que le fait que, malgré tout le respect que je vous dois, vous ne soyez pas J.K. Rowling a joué dans cette attente plus mesurée. En revanche, cela n’enlève en rien à votre talent. Si le format m’a au début quelque peu désorientée, j’ai finalement pris mes repères. Passer du roman au théâtre est un choix que je trouve assez culotté. Il fallait oser parce que cela ne permet pas de descriptions et l’ancrage dans l’univers est moins facile à engendrer. Cependant, vous vous en sortez très bien. Vous avez eu raison et malgré toutes les critiques que j’ai pu lire sur le fait que « ce n’est qu’un script », je suis persuadée que c’est un bon choix. Vous ne pouvez pas vous improviser J.K. Rowling et vous l’avez bien compris. Vous êtes Jack Thorne et vous écrivez du théâtre. Et vous le faites bien. Alors oui, je ne vais pas vous cacher que le cadre spatio-temporel m’a parfois dérangée, que le fait que le livre ne se déroule pas sur une année m’a perturbée, que le manque de descriptions de Poudlard m’a manqué. Mais tout ça, je le connais.

Passés les premiers moments de perplexité face à la forme, je me suis vraiment plongée dans votre histoire. J’ai trouvé les personnages assez bien retranscrit. Il y a eu certaines fois où je n’étais pas réellement convaincue mais vous avez effacé ces moments avec d’autres où nos héros étaient parfaitement en adéquation avec ce que l’on connaissait d’eux. J’ai beaucoup aimé le choix du scénario. L’idée est intéressante et pose des questions justes. Le déroulé du récit m’a parfois laissée dubitative avec des dénouements parfois un peu trop simples mais je ne pense pas assez connaître le théâtre contemporain pour juger s’il s’agit seulement de votre pièce. Dans l’ensemble, vous m’avez convaincue et j’ai vraiment passé un bon moment.

Merci monsieur l’écrivain. Bien évidemment, on ne peut pas s’empêcher de vous comparer à J.K. Rowling, mais je pense qu’on ne peut le faire que dans le bon sens. Vous avez réussi à écrire un Harry Potter.

un-coquillage-dans-le-sable

Publicités

2 réflexions sur “Harry Potter et l’enfant maudit – Jack Thorne

  1. Très chouette chronique ! En effet, si JK Rowling est citée sur la couverture, c’est parce qu’il s’agit de son univers, mais c’est bien J. Thorne le dramaturge ! Si on est prêt à ne pas considérer qu’on attend à tout prix le HP 8, c’est une pièce très agréable à lire, avec de très bonnes idées et un grand respect du monde créé par l’auteure.

    J'aime

    • Merci pour le commentaire ! Effectivement, je pense que si on accepte le fait que ce n’est pas un Harry Potter écrit par J. K. Rowling, il est beaucoup plus facile d’apprécier le livre de Jack Thorne qui montre un réel attachement envers l’univers de l’auteure.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s