Comme un frère – Françoise Jay

Image95.png


Mon frère – Maxime Le Forestier

Madame l’écrivaine,

L’amitié qui lie Lorenzo et Gaspard fait de votre roman une histoire très touchante. Ces deux personnages ont une telle authenticité qu’il est difficile de ne pas s’y attacher. Lorenzo est drôle, expansif et très bavard. A l’inverse, Gaspard a une douceur et une pudeur qui pourrait l’éloigner de Lorenzo. Mais cette différence n’altère pas leur relation et les rapproche d’une manière tellement naturelle que leur amitié en est d’autant plus touchante. Bien sûr, le contexte dans lequel ils se rencontrent joue sur cette sensibilité mais le cadre de l’hôpital n’est pas utilisé pour apitoyer le lecteur. C’est quelque chose de vraiment agréable parce qu’on est davantage prit par les émotions que véhiculent Lorenzo et Gaspard plutôt que par la situation.

J’ai malheureusement été un peu déçue par la fin que j’ai trouvé mignonne et assez bien préparée en y réfléchissant, mais j’aurais aimé une fin qui clôturait mieux l’amitié qui venait de se créer. Toutefois, il n’y a que sur ce point que ma curiosité n’a pas été assouvie. Malgré les nombreux non-dits, je n’ai pas ressenti de frustration parce que je ressentais l’humanité de vos personnages et je comprenais leurs silences.

Merci madame l’écrivaine, votre roman nous offre une belle amitié.

belle-lecture-sous-les-voiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s