Le club Vesuvius – Mark Gatiss

Image103.png


Caruso – Pavarotti

Monsieur l’écrivain,

Votre livre témoigne d’un imaginaire vaste et étendu. Une histoire rocambolesque qui ne cesse de prendre des tournures inattendues, ponctuée d’un humour so british, le tout mené par un personnage principal au caractère bien trempé. Ainsi, votre roman m’apparaissait comme sorti d’un cabinet de curiosité, étrange et loufoque à souhait. Malgré tout, le charme n’a pas opéré tel que je l’attendais. J’ai eu un véritable problème avec votre personnage principal. L’arrogance omniprésente de Lucifer a fini par m’agacer. Ce n’est pas tant sa posture de petit géni incroyable qui m’a dérangée mais davantage son comportement envers autrui qui relevait d’un certain mépris. Il n’y a rien qui échappe à ce personnage, il est clair qu’il est brillant et qu’il sait se mêler à la société. Il émane de lui une certaine perfection dont il a conscience et cela a été éprouvant à supporter.

En revanche, l’histoire m’a amusée, même si je suis restée dans une position assez extérieure et que je me suis postée en tant que spectatrice. L’univers est rocambolesque, les péripéties sont rythmées et les révélations inattendues, mais il m’a manqué une petite étincelle pour être convaincue.

Merci monsieur l’écrivain, même si on ne peut pas dire que Lucifer soit de bonne compagnie, j’ai malgré tout passé un bon moment.

petite-vague

 

Publicités