Être et avoir – Nicolas Philibert

Image106.png


La chanson de Prévert – Serge Gainsbourg

Monsieur le réalisateur,

Peut-être est-ce parce que vous avez filmé le métier que je rêve d’exercer, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’éprouver beaucoup d’affection pour votre documentaire. Cette petite école de campagne à la classe unique où les grands côtoient naturellement les petits m’a beaucoup touchée. J’ai été admirative de la patience et de la bienveillance de M. Lopez qui incarne l’éducation des films et des romans. La lenteur et l’absence de voix off rendent l’authenticité de ces moments de vie partagés. Il y a une nostalgie qui se dégage d’Etre et avoir, sans que cela ne soit forcé. A la fin, les larmes ont coulées seules, parce que c’était fini et que j’aurai encore pu vivre des années aux côtés de ces enfants.

Merci monsieur le réalisateur, si certains m’ont donné envie d’être institutrice, votre film et M. Lopez m’ont donné envie de persévérer.

5