L’odyssée – Jérôme Salle

Image97.png


Le secret des banquises – Alain Bashung

Monsieur le réalisateur,

Votre film m’a surprise au-delà de mes espérances. Je m’attendais à un simple biopic sur la vie du commandant Cousteau mais votre réalisation offre un message bien plus étendu. La vie du commandant m’est apparue comme passionnante grâce à toute la complexité que vous avez su retranscrire. L’évolution des personnages se fait progressivement autant pour Jacques que pour Philippe. Lambert Wilson et Pierre Niney incarnent parfaitement ces deux personnages et retranscrivent leur profondeur. Audrey Tautou fait une épouse et une mère remarquable mais s’impose aussi comme une des seules figures féminines dans cet univers masculin. Simone est une femme forte, au caractère affirmé. Les personnages secondaires sont tout autant charismatique, notamment Bébert qui prend vie grâce au talent de Vincent Heneine.

Certains plans sont à couper le souffle avec cette immensité de bleu que vous nous offrez à l’écran. Et grâce à la beauté de vos images et du conflit central entre Jacques et Philippe, vous dépassez le biopic et y intégrez un message fort et puissant sur l’écologie.

Merci monsieur le réalisateur, votre film est le fruit d’un travail incroyable qui fonctionne merveilleusement bien.

5

Nous les menteurs – E. Lockhart

Image20.png


La nuit je mens – Alain Bashung

La nuit je mens – Alain Bashung

Madame l’écrivaine,

Comment parler de votre livre sans trop en dire ? J’ai tout simplement été bouleversée, vous avez fait jaillir les larmes sans que je ne puisse les contrôler. Le renversement final est à couper le souffle. Je ne m’y attendais pas et pourtant votre intrigue est rudement menée. L’histoire m’a beaucoup plu, et ce dès le début, malgré votre style bien particulier que j’ai eu du mal à suivre quelque fois. Mais à votre écriture, j’y reviendrai plus tard. L’intrigue s’est prolongé jusqu’aux derniers chapitres, sans que jamais je n’effleure, ne serait-ce que du bout des doigts, le dénouement. Je me suis rapidement attachée à l’île et aux menteurs. Jimmy, Mirren, Gat et Cady sont tous les quatre des personnages hauts en couleurs. Ils sont à la fois si différents et si semblables. Ils se démarquent par rapport aux adultes en proie à la société de consommation. Ils observent, rêvent, idéalisent. Et malgré tout, ils ont conscience des problèmes que provoquent l’argent et l’envie. Ils vivent dans monde riche et illusoire mais ne sont pas les proies que l’argent convoite. Et pourtant…

Votre écriture m’a rapprochée de Cady. Les difficultés que j’ai parfois éprouvées à la comprendre, non pas dans le sens moral mais bien dans le sens littéraire, ne faisaient que me rapprocher d’elle. Plus d’une fois, je me suis faite surprendre par les métaphores employées. Plus d’une fois, j’ai voulu enfin comprendre et savoir. Ces incompréhensions me rendaient dans la même situation qu’elle, perdue dans des souvenirs qu’elle essayait de retrouver. J’essayais de trouver avec elle l’accident de l’été quinze. Et lorsque j’ai senti que la fin était proche, je n’ai pas pu lâcher votre livre avant que je sache enfin. Comme Cady, je me raccrochais à cette vérité que j’avais tant cherchée tout au long du roman.

Merci madame l’écrivaine, votre roman est époustouflant.

coeur-ocean