Vaiana – Ron Clements et John Musker

Image81.png


Le bleu lumière – Cerise Calixte

Monsieur le réalisateur,

J’ai trouvé que Vaiana avait des airs de Rebelle dans sa construction. J’ai aimé l’indépendance du personnages, sa force de caractère mais aussi sa maladresse qui en fait un personnage attachant. J’ai également apprécié qu’il n’y est pas d’intrigue amoureuse possible, ce qui change quand même assez des Disney classiques pour être souligné. En bref, le fait que Vaiana puisse exister par elle-même m’a beaucoup plu. Pour ce qui est du scénario, j’ai trouvé la légende bien pensée même si je pense qu’elle aurait pu être davantage étoffée. On s’attarde davantage sur la construction du personnage, ce qui est très bien aussi, plutôt que sur l’intrigue. Je déplore légèrement le fait qu’il n’y ait pas eu plus construction autour de l’univers qui me semblait très prometteur mais l’avancée dont témoigne le personnage de Vaiana me semble pouvoir relever ce léger point négatif.

Du côté graphique, j’ai aimé les couleurs et ces étendues de bleus que promettait le film. Mais surtout, je pense qu’il faut largement applaudir le travail sur les tatouages de Maui qui sont d’une très belle ingéniosité.

Merci monsieur le réalisateur, vous faites preuve d’ouverture et d’originalité dans un film magnifique.

4

A la poursuite de demain – Brad Bird

Image80.png


Soundtrack Tomorrowland

Monsieur le réalisateur,

Je suis tombée vraiment par hasard sur votre film et j’étais même prête à zapper. Mais finalement, il y a eu un petit quelque chose qui m’a poussée à rester. Alors oui, votre film est peut-être naïf ou je ne sais quel défaut on peut lui trouver, mais qu’est-ce que vous m’avez amusée. J’ai été portée par l’esprit décalé de votre film. J’ai apprécié le côté science-fiction un peu gadget qu’on retrouve au début du film et qui donne lieu à certaines scènes très drôles. Cependant, malgré le côté un peu enfantin, vous faites passer un vrai message : on peut tous changer les choses. Alors certes c’est peut-être un peu bateau comme message à véhiculer mais les circonstances dans lesquelles vous le mettez en place permet de lui donner de la profondeur. A mon avis, le fond écologique est vraiment intéressant dans votre film.

Les personnages sont attachants et leurs défauts font sourire. J’ai beaucoup aimé Athena, véritable voix de la sagesse, je trouve qu’elle est parfaitement incarnée. Pour ce qui est de Casey, son fort tempérament permet de s’attacher au personnage. Elle est jeune, courageuse et débrouillarde. Sa maladresse m’a amusée mais aussi touchée, ce qui fait que je me suis facilement attachée à elle. Dans l’ensemble j’ai aimé l’univers même si j’ai trouvé que certains points auraient pu être davantage travaillés.

Merci monsieur le réalisateur, vous m’avez fait passer un très bon moment, là où je ne m’y attendais pas.

4

Alice de l’autre côté du miroir – James Bobin

Image30.png


Just like fire – P!nk

Just like fire – P!nk

Monsieur le réalisateur,

J’étais très heureuse de retrouver Alice et le Chapelier dans des aventures toujours aussi folles. Comme le premier film, celui-ci ne manquait pas de péripéties et de rebondissements. Dans l’ensemble, j’ai été séduite par le scénario et si au début, j’avais un peu peur que le Chapelier soit un peu absent – je pense qu’il aurait été dommage de se priver du si bon jeu de Johnny Depp – j’ai remarqué que grâce aux voyages dans le temps, cette absence ne se faisait pas tant ressentir. Je n’ai pas grand chose à dire sur le scénario, si ce n’est que j’ai beaucoup apprécié l’idée du voyage dans le temps. Retourner dans le passé de ce monde imaginaire m’a permis de voir à quel point un monde, tout aussi imaginaire et fantastique soit-il, a des ficelles qui lui permettent de bien fonctionner. Plus qu’une suite du premier Alice, j’ai vu votre film comme un retour sur le premier, permettant d’éclairer des zones d’ombres, de mieux développer vos personnages et de leur donner une profondeur. En effet, j’ai trouvé que vos personnages étaient plus travaillés, renfermant des secrets dans leur enveloppe de folie. J’ai beaucoup aimé le personnage du Temps, j’ai trouvé toute la mécanique du personnage grandiose, aussi bien au sens propre qu’au sens figuré. J’ai trouvé intéressant que la relation entre la Reine Blanche et la Reine Rouge soit expliquée et que leur passé commun soit approfondi. Enfin et surtout, j’ai aimé les changements d’Alice. Je l’ai trouvée grandie, et comme le fait remarquer le Chapelier, grandir peut être le synonyme de perdre l’innocence de son enfance, ce qui peut être malheureux. Et lorsqu’Alice retrouve la folie du pays des merveilles, elle en ressort plus mature, comme si la folie et le rire étaient essentielles à l’apprentissage.

Outre vos personnages très bien travaillés, j’ai apprécié les images, bien que je n’ai pas trop trouvé l’intérêt de la 3D. Les designs de la maison du Chapelier, du repère du Temps ou des ruelles du passé étaient éblouissants. L’univers d’Alice est à la fois si différent et si homogène. Tout est unique mais tout se rassemble. Et j’ai trouvé que faire une diversité si étrange mais si liée était formidable.

Merci monsieur le réalisateur, votre film est indissociable du premier.

4

Le livre de la jungle – Jon Favreau

Image24.png


Être un homme comme vous – Ben l’Oncle Soul

Monsieur le réalisateur,

Je croyais vraiment que Bagheera était une femme et que Kaa était un homme. Autant vous dire que la surprise a été de taille. Finalement, j’ai apprécié que Bagheera soit un mâle, j’ai trouvé qu’il avait un vrai rôle de mentor pour Mowgli. Je ne vais pas m’attarder ici sur l’histoire, je pense que la majorité la connaît, mais je dois tout de même dire que le scénario a été revisité d’une manière que j’ai beaucoup appréciée. J’ai trouvé la fin plus intéressante et j’ai bien aimé le coté sombre qui était donné à l’histoire. Cette ambiance était bien retranscrite par les images et la jungle parfois sombre et luxuriante. J’ai beaucoup aimé l’aspect esthétique de votre film. Les décors sont très beaux, la jungle semble à la fois immense et former comme un cocon autour des personnages. J’ai eu l’impression d’être projetée dans un univers intimiste et secret, le seul humain étant l’enfant. Je me suis sentie comme privilégiée d’avoir la possibilité de découvrir la faune et la flore de la jungle. J’ai lu plusieurs critiques sur le « non-réalisme » des animaux, je n’ai pas été dérangé, au contraire j’ai trouvé que l’animation était très bien dans l’ensemble. Pour finir, je souhaiterai souligner la performance de Neel Sethi. Je l’ai trouvé très bon acteur, surtout dans les conditions qui lui ont été données, je l’ai trouvé crédible avec ses quelques maladresses qui font le charme du jeu des enfants.

Merci monsieur le réalisateur, votre film a une ambiance un peu fantastique, un peu magique.

5