Automne – Jan Henrik Nielsen

 

Image96.png


Octobre – Francis Cabrel

Monsieur l’écrivain,

J’ai été attirée par votre livre avec l’idée d’une dystopie axées sur des personnages plus jeunes, un point de vue dont je n’ai pas l’habitude et que vous m’avez donné envie de découvrir. Toute la première partie, en huit-clos à l’intérieur du bunker, est assez longue mais c’est un moment que j’ai apprécié avec la découverte du quotidien de Nanna et Fride. En revanche, au moment où l’action s’est déclenchée, j’ai été assez déçue. J’ai manqué de frissons et de peur pour les deux jeunes filles alors que la situation est tout de même assez inquiétante. Toutefois, la personnalité des deux petites filles m’a retenue parce que leur façon de faire face à cet évènement contraste avec ce qu’on a l’habitude de voir. Les retournements de situation sont assez bienvenus mais j’aurais aimé qu’ils aient plus d’impact et restent moins anecdotiques.

Merci monsieur l’écrivain, Fride et Nanna sont deux personnages très attachants.

petite-vague

Publicités

Hunger Games T3 – Suzanne Collins

Image54.png


Et dans 150 ans – Raphaël

Madame l’écrivaine,

J’avais très envie de me replonger dans l’univers des Hunger Games et enfin savoir le sort qui était réservé aux personnages. Ce troisième tome promettait de nombreux retournements et beaucoup d’action. Il est vrai qu’à ces niveaux, je n’ai pas été déçue. Si le rythme est assez lent au début, à cause du nouvel environnement dont la description m’a brièvement rappelée celle du Mont Weather dans Les 100, il finit par devenir bien plus soutenu comme à son habitude. Les retournements de situation sont assez incroyables, la menace pèse sur tous les personnages, invisible mais bien présente. J’ai vraiment apprécié que le danger ne soit pas seulement présent que pour des personnages avec un intérêt assez limité. Cependant, j’ai trouvé que les évènements tristes n’étaient pas assez développé et qu’on les oubliait assez facilement. Alors oui, c’est la guerre, il y a des pertes mais je pense qu’un peu plus de sentiments n’auraient pas été de refus.

Malgré tous ces bons points, il s’agit du tome que j’ai le moins aimé. Je l’ai trouvé légèrement décousu, sûrement à cause de l’absence de Jeux qui avait une organisation précise à laquelle je m’étais habituée. Cela m’a un peu décontenancée mais je n’ai pas était trop dérangée. En revanche, je n’ai pas pu faire abstraction du comportement de Katniss. Autant j’ai trouvé que Peeta avait un rôle intéressant et novateur, autant Katniss m’a agacée de nombreuses fois. Son indécision et son impulsivité, qui avait pu faire son charme dans les premiers tomes, étaient de trop pour moi cette fois-ci. J’ai même eu l’impression que certaines fois, l’héroïne prenait des accents d’anti-héros. Je me suis sentie d’avantage proche de Gale qui met le doigt sur des choses essentielles, notamment sur le caractère de Katniss, et est fidèle à lui-même. J’ai beaucoup aimé qu’il soit plus présent dans ce dernier tome parce que son rôle avait un réel intérêt de médiateur tout en étant campé sur ses positions.

Merci madame l’écrivaine, ce tome reste d’une importance notable. Malgré ses petits défauts, comme l’épilogue dont je n’ai pas relevé l’intérêt, il reste très bon et clôt la saga avec une grande réussite.

un-coquillage-dans-le-sable

Le labyrinthe – James Dashner

Image53.png


Homeless – Marina Kaye

Monsieur l’écrivain,

J’avais déjà vu le début de l’adaptation cinématographique avant de commencer votre livre. Ou plutôt avant de le recommencer. Effectivement, j’avais déjà tenté de lire votre roman a sa sortie mais je n’avais pas réussi à me plonger dans l’histoire et j’avais abandonné seulement après quelques chapitres. Alors oui, ce n’est sûrement pas la meilleure façon pour être objective sur un livre mais cela m’a permis de m’attacher aux personnages et de passer au-dessus des défauts qui auraient pu me freiner. Je dois dire que cela vous a plutôt réussi, j’ai vraiment apprécié ma lecture. L’action est très prenante, il y a un suspens qui pousse à la lecture. Les nombreuses descriptions permettent de se projeter dans le Bloc et de comprendre le flots d’informations à intégrer. Toutefois, ces descriptions ne révèlent jamais trop et préservent l’incompréhension face aux évènements. Le lecteur est dans la même situation que Thomas, dépendant des information que veulent bien révéler les autres blocards. C’est une situation très frustrante mais qui avantage la lecture : on veut toujours en savoir plus.

La recherche de la vérité et le rythme soutenu ont réussi à me faire oublier les défauts présents sur les personnages. En effet, j’ai été agacée par quasiment tous les personnages. Parfois immatures, j’ai trouvé qu’ils manquaient de force et de charisme. Malgré tout, les rebondissements finaux et l’action très prenante tout au long du roman ont réussi à relever le niveau. Pour une fois, j’ai été ravie par l’épilogue, ce qui n’est pas une mince affaire, et j’ai donc refermé le livre sur une bonne note.

Merci monsieur l’écrivain, il est certain qu’il me faut la suite et que j’ai hâte de savoir ce que vous nous avez réservé comme aventures pour la suite !

un-coquillage-dans-le-sable

La mer infinie – Rick Yancey

Image44.png


Supremacy – Muse

Monsieur l’écrivain,

Je vous déteste. Je vous déteste parce que lorsque j’ai tourné la page, avide de savoir la suite, je suis tombée sur les remerciements. Rassurez-vous, cela signifie bien que votre livre m’a tellement plu que j’en demandais encore. Je ne peux pas vraiment le comparer au premier tome, ils sont assez différent. La trame reste bien évidemment la même, mais ici, les présentations sont faites et vous développez d’avantage le fond. Il y a plus de révélations, que j’ai trouvées totalement inattendues pour la grande majorité, et les retournements sont multipliés. L’action est décuplée et c’est à la faveur du récit. Le lecteur est pris dans le tourbillon des évènements et cela n’en finit jamais. Il y a toujours quelque chose qui vient piquer notre curiosité. De plus, vous construisez le récit autour de plusieurs personnages, ce qui permet une attente plus ou moins longue entre le différents point de vue. Votre livre est haletant. Vous savez nous donner assez d’informations pour que l’on ne se sente pas délaissé, sans que l’on comprenne vraiment, tout est dit à demi-mot. J’ai vraiment aimé la réflexion dont il faut faire preuve pour comprendre votre roman.

Face au personnages, j’ai d’abord ressenti une pointe de déception de voir que Ben avait disparu des points de vue. Il s’agissait de mon personnage préféré et le fait qu’il soit absent de la narration à la première personne m’a un peu attristé, mais il reste tout de même assez présent dans le récit pour faire mon bonheur. Par la suite, j’ai été surprise de rencontrer le jeune garçon inconnu, et même si j’ai fait le rapprochement assez vite, j’ai beaucoup réfléchi sur ce personnage. Toutefois, je pense que le plus gros changement dans ce roman est l’arrivée du point de vue de Ringer, qui a délaissé un peu par la même occasion celui de Cassie. Malgré le fait que j’ai été un peu déboussolée au début, ça ne m’a pas dérangée. J’ai appris à apprécier Ringer et j’ai finit par vraiment m’attacher à elle. J’adore sa personnalité, son ton cassant, son ironie et son sarcasme. Alors même si j’étais perplexe en commençant, merci de l’avoir tant mise en valeur.

Merci monsieur l’écrivain, votre second opus est à la hauteur du premier !

un-coquillage-dans-le-sable

Cinder – Marissa Meyer

Image36.png


Cendrillon – Téléphone

Madame l’écrivaine,

J’ai assez hésité avant de lire cette réécriture. J’avais peur de tomber sur une Cendrillon assez similaire à l’originale, tellement belle mais si peu aimée, dont le prince tombe sous le charme au premier regard. Eh bien, vous m’avez complètement surprise ! Votre roman est vraiment indépendant, certains détails font références au conte mais ils restent légers et j’ai trouvé cela vraiment agréable. Bien évidemment, l’univers est très différent, futuriste avec de nombreuses technologies mais au-delà du cadre spatio-temporel, le travail sur les personnages permet de faire la différence avec le conte original. J’ai apprécié le cadre et je l’au trouvé original. Je trouve que la science-fiction a rarement lieu en Asie et cela m’a beaucoup plu que New-Beijing soit ici un lieu de haute technologie ainsi qu’un point central de la politique mondiale. En effet, en plus de vous attaquer à la réécriture d’un conte très connu, vous n’hésitez pas à mettre en avant les difficultés à gérer une société.

Les personnages sont très intéressants. Les deux points de vue entremêlés m’ont un peu dérangée. Le fait que le récit soit à la troisième personne permettait facilement d’avoir un balancement entre le point de vue de Cinder et celui de Kai, mais j’ai trouvé que ce n’était pas à son avantage. Le récit me paraissait coupé, j’avais du mal à enchainer les chapitres et cela m’a ralentie dans ma lecture.  Malgré tout, cela permettait d’avoir plus d’informations sur l’univers afin de mieux l’envisager. J’ai aimé le tempérament de Cinder qui, malgré qu’elle soit sous l’emprise de sa belle-mère, reste assez autonome. Elle a un esprit vif et beaucoup d’humour ce qui lui permet d’être plus attachant que si elle était simplement une réplique de Cendrillon. J’ai apprécié sa relation avec Kai. Il est loin du prince charmant un peu benêt, sans responsabilité, juste incroyablement beau et en quête d’une jeune fille à épouser. Vous allez plus loin dans la construction du personnage et c’est vraiment appréciable. Je ne vais pas m’attarder dans les détails afin de ne pas spoiler, mais il a des réactions naturelles et cela lui confère une authenticité. Il est certes prince, mais il garde des sentiments et des émotions humaines.

Merci madame l’écrivaine, je ne pensais pas tant apprécier cette réécriture. Il me tarde de découvrir la suite !

livre-au-tresor

Hunger Games T2 – Suzanne Collins

Image26.png


Encore et encore – Francis Cabrel

Madame l’écrivaine,

Après un premier tome époustouflant, j’attendais beaucoup de la suite. J’ai reproché à ce second tome la lenteur avec laquelle il a commencé. J’ai trouvé que la première partie s’attardait sur des détails déjà appris dans le premier opus. J’ai pensé que c’était surement pour replonger le lecteur dans Panem après un an d’attente cependant, je pense que l’univers est tellement riche et que le premier tome le dépeint déjà si bien qu’il n’était peut-être pas nécessaire de préciser à nouveau certaines choses. J’ai trouvé votre livre très contrasté avec une mise en place lente et des évènements par la suite très condensés. J’ai beaucoup plus ressenti le temps que lors du premier tome. J’ai été un peu déçue que la troisième partie soit si courte, comme s’il fallait rattraper le temps perdu. Toutefois, bien que ce contraste m’est dérangée, avec le recul, je le trouve en accord avec les émotions de Katniss, et malgré que cela m’est dérangée, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture.

Dans ma chronique sur le premier tome, je disais ne pas avoir toujours compris le personnage principal. J’ai également ressenti ça dans ce deuxième tome mais j’ai eu l’impression que ce sentiment avait été décuplé. Je concevais son point de vue, mais je la sentais tellement perdue que j’avais peur de me perdre aussi à force de l’écouter. Le point de vue interne a encore une fois réussi à me projeter au plus profond du roman. J’ai apprécié que le personnage de Gale soit plus développé et plus présent, cela m’a permise d’une part de comprendre un peu mieux les questionnements de Katniss et d’apprécier ce personnage loyal et courageux. J’ai été surprise par les nombreux retournements auxquels je ne m’attendais absolument pas.

Merci madame l’écrivain, malgré ses quelques défauts, ce second tome m’a promit un beau final.

belle-lecture-sous-les-voiles

Hunger Games – Suzanne Collins

Image16


Loterie – FAUVE

Madame l’écrivaine,

Autant vous annoncer tout de suite que j’ai dévoré votre roman. Je m’attendais à un roman riche et puissant, et je peux vous rassurer, je n’ai pas été déçue. L’histoire m’a transportée. De la première page jusqu’à la dernière phrase, j’ai avalé les mots, suspendue au livre sans pouvoir m’arrêter. Je n’ai ressenti aucune lenteur alors que le moment tant attendu des jeux en eux-mêmes tarde à arriver. J’étais même surprise d’avoir autant lu sans que ce moment ne fasse son apparition. Cela m’a surprise car je ne ressentais aucune longueur et je n’avais pas l’impression que le temps était étiré. Pourtant, le temps est exploité de façon étrange, tantôt allongé, tantôt raccourci. Mais je ne me suis aperçue de cela que bien après ma lecture, ce qui prouve que ce n’est absolument pas dérangeant. J’ai aimé le moment des préparations, la rencontre avec les différents personnages, avec Katniss aussi. J’ai beaucoup apprécié le point de vue interne qui m’a permise d’être plus proche avec Katniss, alors que je ne la comprenais pas toujours. J’étais triste de quitter cette partie du récit mais une fois les jeux lancés, j’étais, là encore, complètement dans l’action. Le rythme est effréné et l’action est prenante. J’étais toujours dans la course, et j’ai beaucoup aimé les moments un peu plus calmes qui permettaient à Katniss de développer ses émotions.

Comme je le disais plus haut, je n’ai pas toujours compris ce personnage, j’étais même parfois en profond désaccord avec elle mais je ne l’ai pas détestée. Elle ne m’a pas agacée. Je pense que le récit à la première personne y est pour beaucoup car ses souvenirs sont souvent très touchant mais c’est aussi la complexité du personnage qui m’a séduite. Elle est intelligente, franche, et très réfléchie. Son rapport aux autres est difficile mais lorsque l’affect s’en mêle, elle fait preuve de beaucoup d’authenticité. Elle est perdue face à ses sentiments et son rapport à l’autre ce qui fait d’elle un personnage plus naturel et convaincant. J’ai beaucoup aimé Rue et Peeta. Je les ai trouvé très touchant, chacun très sensible à leur manière. Ils permettaient de ramener un peu de douceur à la dureté du propos. En effet, le sujet est difficile et la mort est complètement banalisée. C’est un aspect qui aurait pu me déranger mais c’est quelque chose de tellement logique dans la mentalité du Capitole que j’ai trouvé que le lecteur était ainsi mis au même niveau que le personnage, face au mur.

Merci beaucoup madame l’écrivaine, votre roman est haletant.

coeur-ocean