Flora Banks – Emily Barr

Image86.png


Héroes de la Antártida – Mecano

Madame l’écrivaine,

La lecture de votre roman a été pour moi partagée et pourtant, j’en garde un bon souvenir. L’explication réside dans le fait que votre histoire se construit en crescendo, petit à petit jusqu’à une explosion finale. Et une fois qu’on a vu le feu d’artifice, on ne peut qu’apprécier la montée en tension précédente. Dans un premier temps, j’ai eu de la peine à me plonger dans votre récit. Le point de vue interne de Flora a été assez pesant pour moi. Son histoire sans cesse répétée a failli m’avoir à l’usure finalement. Malgré tout, je me suis accrochée parce que je sentais que Flora le méritait. Sa douceur, sa fragilité et sa combativité ont fait que je me suis rapidement attachée à elle. Et même si j’étais freinée par le fait de subir moi aussi son handicap, cela m’a permis de mieux comprendre ses émotions parce que moi aussi je ressentais l’agacement et le désarroi.

Le récit est superbement construit. Des détails deviennent des clefs pour comprendre le dénouement et des questions se posent sans cesse. J’ai été un peu attristée par la fin qui, je trouve, se clôt un peu trop rapidement même si le propos est mené jusqu’au bout. J’avoue que j’aurai aimé suivre Flora un peu plus loin dans sa vie.

Merci madame l’écrivaine, après un début lent, vous avez fait exploser votre histoire pour la rendre addictive.

un-coquillage-dans-le-sable

Publicités

Annie Sullivan & Helen Keller – Joseph Lambert

Image17.png


Voir un ami pleurer – Jacques Brel

Monsieur l’écrivain,

J’ai beaucoup aimé le format de votre bande-dessinée. Les cases presque toutes de la même taille traduisent bien la monotonie du quotidien dans laquelle nous sommes plongés. Cependant, bien loin de moi l’idée d’en déduire que votre œuvre est monotone. Ceci est totalement faux. Cette succession de petites cases découpent très bien l’action et l’étire pour la montrer dans les détails. Ces détails sont vraiment important puisque pour Helen, tout est nouveau, tout est important. J’ai trouvé que ces petites cases qui découpaient l’action, qui révélaient les émotions des personnages, ces cases qui parfois auraient pu être combinées mais que vous avez choisi de séparer, étaient en accord avec le monde que découvrait Helen. J’ai moi aussi découvert un univers que je ne connaissais pas et cette manière de le présenter m’a permise à la fois de me sentir proche d’Helen et de prendre conscience de son handicap. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié les premières cases et la façon dont vous avez rendu compte de l’handicap de la petite fille. La voir évoluer et grandir au travers du dispositif que vous avez mit en place était touchant. Le passé d’Annie refaisant surface en parallèle à l’histoire que vivent la préceptrice et l’enfant est bien amené, intéressant et jamais au détriment du présent.

L’histoire et les personnages m’ont touchée. J’ai beaucoup aimé la relation de confiance et d’amitié qui se tisse peu à peu entre Annie et Helen. Les difficultés qu’elles rencontrent et qu’elles surmontent toutes les deux montrent l’évolution de leur relation. J’ai rapidement trouvé Annie très attachante, malgré sa dureté envers Helen. J’étais parfois choquée par ses choix mais je la comprenais et sa réussite montre que les erreurs qu’elle a effectuées étaient nécessaires pour lui permettre de comprendre les réactions de l’enfant. Au début, j’ai eu quelques difficultés à m’attacher à Helen. C’est un personnage très sanguin, solitaire, réservé et j’ai eu du mal à la cerner. De plus, j’ai trouvé qu’elle avait un visage toujours très figé, qui ne divulguait pas ses émotions. Mais au fur à mesure des leçons d’Annie, je me suis rapprochée d’Helen tout comme Annie le faisait. Et j’ai beaucoup aimé cette sensation qu’Helen évoluait vraiment. J’ai réellement ressenti cette évolution. De plus la soif d’apprendre d’Helen révèle l’importance du langage, qu’il soit parlé ou signé, pour comprendre le monde et l’appréhender, et j’ai beaucoup aimé cet aspect.

Merci monsieur l’écrivain. Je dois vous avouer une chose : je n’ai pas compris la fin. Mais votre bande-dessinée et si belle que je n’ai pas été déçue.

un-coquillage-dans-le-sable