Culottées T2 – Pénélope Bagieu

Image99.png


You don’t own me – Lesley Gore

Madame la bédéiste,

Encore une fois, j’ai adoré votre travail sur ces femmes aux destins si époustouflants. Je trouve le format BD excellent pour les mettre en scène. Vos dessins et votre humour se marient à merveille pour donner vie à ces petites biographies sur des femmes incroyables. Malgré les sujets parfois très difficile, vous arrivez toujours à nous faire sourire et même rire grâce à un humour bien dosé. J’ai énormément appris, j’ai été surprise, amusée, choquée, bouleversée… Vous mettez ces femmes à l’honneur et elles donnent du courage et de la volonté.

Merci madame la bédéiste, j’ai cru comprendre qu’il s’agissait du dernier et je dois dire que j’aurais encore pu découvrir des destins uniques avec plaisir.

un-coquillage-dans-le-sable

Publicités

La dernière BD avant la fin du monde – Damien Maric & Yigaël

Image92.png


Start me up – The Rolling Stones

Messieurs l’écrivain et le dessinateur,

Après le visionnage de La dernière série avant la fin du monde, je me suis empressée de lire votre bande-dessinée pour la découvrir avec les références encore en tête. Je suis vraiment contente de ne pas avoir cédé et d’avoir procédé dans cet ordre-là parce cela m’a permis de mieux comprendre certains passages et d’apprécier davantage certains clins d’œil. Votre bande-dessinée est effectivement très liée à la web-série et après mon avis sur celle-ci, je n’ai pu qu’en apprécier la suite logique. L’idée du scénario est intéressante, le retour dans le temps est amusant et les dessins de Yigaël se marie très bien avec l’univers geek. J’ai malgré tout une petite préférence pour la série que j’ai trouvée plus percutante avec son système cyclique.

Merci messieurs l’écrivain et le dessinateur, c’était très amusant de suivre vos aventures empreintes de culture geek.

belle-lecture-sous-les-voiles

Tous en scène – Garth Jennings

Image84.png


Shake it Off – Taylor Swift

Monsieur le réalisateur,

Votre film allie parfaitement douceur et humour. Le choix des personnages animaux n’est pas sans rappeler Zootopie mais c’est quelque chose qui va bien à l’animation : il y a une grande diversité et on s’attache rapidement. J’ai trouvé que les interactions entre les personnages étaient justes mais surtout que l’histoire de chacun était bien exploitée. Pourtant avec le nombre de protagonistes, je ne pense pas que cela ait été facile de ne pas céder et de ne pas se concentrer seulement sur un ou deux. Vos personnages sont traités avec bienveillance et votre film met de bonne humeur, autant par les graphismes que par la bande-son.

Toutefois, Tous en scène n’est pas seulement un film mignon : quelle folie ! Entre la poisse inégalable et le caractère barré de Buster Moon, le personnage principal, le film promet déjà pas mal d’humour. Mais en plus, vous rajoutez à ça des personnages authentiques et maladroit qui entrainent des situations comiques. Et puis avouons-le, imaginer Patrick Bruel se trémousser sur « Call me maybe » m’a beaucoup fait rire.

Merci monsieur le réalisateur, votre film est un doux mélange de sentiment et de folie.

4

Hunger Games T3 – Suzanne Collins

Image54.png


Et dans 150 ans – Raphaël

Madame l’écrivaine,

J’avais très envie de me replonger dans l’univers des Hunger Games et enfin savoir le sort qui était réservé aux personnages. Ce troisième tome promettait de nombreux retournements et beaucoup d’action. Il est vrai qu’à ces niveaux, je n’ai pas été déçue. Si le rythme est assez lent au début, à cause du nouvel environnement dont la description m’a brièvement rappelée celle du Mont Weather dans Les 100, il finit par devenir bien plus soutenu comme à son habitude. Les retournements de situation sont assez incroyables, la menace pèse sur tous les personnages, invisible mais bien présente. J’ai vraiment apprécié que le danger ne soit pas seulement présent que pour des personnages avec un intérêt assez limité. Cependant, j’ai trouvé que les évènements tristes n’étaient pas assez développé et qu’on les oubliait assez facilement. Alors oui, c’est la guerre, il y a des pertes mais je pense qu’un peu plus de sentiments n’auraient pas été de refus.

Malgré tous ces bons points, il s’agit du tome que j’ai le moins aimé. Je l’ai trouvé légèrement décousu, sûrement à cause de l’absence de Jeux qui avait une organisation précise à laquelle je m’étais habituée. Cela m’a un peu décontenancée mais je n’ai pas était trop dérangée. En revanche, je n’ai pas pu faire abstraction du comportement de Katniss. Autant j’ai trouvé que Peeta avait un rôle intéressant et novateur, autant Katniss m’a agacée de nombreuses fois. Son indécision et son impulsivité, qui avait pu faire son charme dans les premiers tomes, étaient de trop pour moi cette fois-ci. J’ai même eu l’impression que certaines fois, l’héroïne prenait des accents d’anti-héros. Je me suis sentie d’avantage proche de Gale qui met le doigt sur des choses essentielles, notamment sur le caractère de Katniss, et est fidèle à lui-même. J’ai beaucoup aimé qu’il soit plus présent dans ce dernier tome parce que son rôle avait un réel intérêt de médiateur tout en étant campé sur ses positions.

Merci madame l’écrivaine, ce tome reste d’une importance notable. Malgré ses petits défauts, comme l’épilogue dont je n’ai pas relevé l’intérêt, il reste très bon et clôt la saga avec une grande réussite.

un-coquillage-dans-le-sable

L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

Image50.png


Great American Novel – Max Jury 

Madame l’écrivaine,

Votre livre est une petite pépite. J’avais l’impression de manger un chocolat tout au long de ma lecture. Au vu du résumé, je ne pensais pas dire ça mais c’est un livre tellement drôle et réconfortant. Je ne sais pas comment d’écrire votre livre tellement il déborde d’originalité et de fraicheur. C’est un livre qui fait sourire, mais pas que. C’est un récit très intelligent avec des personnages très cultivés. Pourtant ça n’est pas élitiste ou prétentieux. Je sais qu’il y a des gens qui l’ont perçu comme cela mais pour moi il y a beaucoup d’autodérision malgré le fait que oui, c’est un livre intellectuel avec beaucoup de références. Vous avez su mêler humour et réflexion. Il est vrai que c’est assez stéréotypé mais vous riez et jouez de ces idées reçues.

J’ai beaucoup aimé les personnages même si j’avoue avoir eu une petite préférence pour Paloma et ses pensées. Je la trouve très touchante parce qu’elle une façon de voir le monde à la fois lucide et enfantine, elle a une maturité incroyable, une réflexion très poussée. Elle dégage une certaine assurance sans paraître vaniteuse. Elle est simplement elle. Renée est celle qui m’a le plus appris. Elle a une culture débordante. J’aurais aimé qu’il y est peut-être un peu plus de contacts entre les deux protagonistes principaux mais en même temps j’ai trouvé que c’était très bien comme ça. Il y a une proximité de leur esprit sans qu’elles ne s’en rendent compte. J’ai ressenti comme un parfum de nostalgie et d’ancien, alors que votre livre n’est pas spécialement vieux, et je pense que c’est Renée qui m’a véhiculé cette idée que j’ai trouvé très agréable.

Merci madame l’écrivaine, votre livre est magnifiquement beau, poétique et touchant.

livre-au-tresor