L’odyssée – Jérôme Salle

Image97.png


Le secret des banquises – Alain Bashung

Monsieur le réalisateur,

Votre film m’a surprise au-delà de mes espérances. Je m’attendais à un simple biopic sur la vie du commandant Cousteau mais votre réalisation offre un message bien plus étendu. La vie du commandant m’est apparue comme passionnante grâce à toute la complexité que vous avez su retranscrire. L’évolution des personnages se fait progressivement autant pour Jacques que pour Philippe. Lambert Wilson et Pierre Niney incarnent parfaitement ces deux personnages et retranscrivent leur profondeur. Audrey Tautou fait une épouse et une mère remarquable mais s’impose aussi comme une des seules figures féminines dans cet univers masculin. Simone est une femme forte, au caractère affirmé. Les personnages secondaires sont tout autant charismatique, notamment Bébert qui prend vie grâce au talent de Vincent Heneine.

Certains plans sont à couper le souffle avec cette immensité de bleu que vous nous offrez à l’écran. Et grâce à la beauté de vos images et du conflit central entre Jacques et Philippe, vous dépassez le biopic et y intégrez un message fort et puissant sur l’écologie.

Merci monsieur le réalisateur, votre film est le fruit d’un travail incroyable qui fonctionne merveilleusement bien.

5

Publicités

Frantz – François Ozon

Image55.png


Chanson d’automne – Léo Ferré

Monsieur le réalisateur,

Véritable petite pépite, votre film mêle douceur, mélancolie et dureté. Il s’en dégage une beauté fragile et m’a laissée en admiration devant tant de poésie. L’histoire est touchante et votre interprétation m’a donné l’envie de découvrir l’œuvre originale de Maurice Rostand. Cependant, je suis ravie d’avoir rencontré ce drame avec vous, sans en connaître d’avantage. Le scénario m’a vraiment plu. Rien ne va vite dans votre film. On prend le temps. Il y a une lenteur dans le déroulé de l’action mais ce n’est absolument pas négatif. Elle contribue à la douceur et la fragilité qui se dégage tout du long. Je pense que le noir et blanc ainsi que le fait qu’il y est de nombreux dialogues en Allemand contribuent à cet effet. Votre film est authentique. Les relations sont humaines. Le choix des acteurs est merveilleusement bien effectué et j’ai beaucoup aimé la prestation de Paula Beer. Elle incarne parfaitement la douceur d’Anna tout en lui conférant une force incroyable. Anna est sublime. Elle est tout à la fois. J’ai adoré la partie où elle récite Verlaine. J’ai trouvé que c’était un moment magique. Mais après tout, de nombreuses scènes sont magiques dans votre film.

Les autres acteurs font preuve d’un talent tout aussi important. Pierre Niney fait un Adrien incroyable et incarne la fragilité et le tourment de ce personnage à la perfection. C’est un rôle qui oublie le côté un peu gauche et maladroit qu’il peut avoir dans certains films et qui révèle une profondeur et une gravité touchante. Ernst Stötzner et Marie Gruber sont eux aussi parfait dans le rôle des parents de Frantz. Il y a une dualité entre les personnages avec à la fois une complémentarité. Je l’ai ai trouvé très attachants.

Merci monsieur le réalisateur, cette pureté et cette douceur qui se dégage de votre film est incroyablement touchante et laisse dans le cœur une poussière en noir et blanc.

5

J’aime regarder les filles – Frédéric Louf

Image52.png


J’aime regarder les filles – Patrick Coutin

Monsieur le réalisateur,

Votre film m’a laissé comme un gout amer. J’avais très envie de l’aimer, la situation me plaisait beaucoup et j’étais très enthousiaste à l’idée de découvrir une des premières prestations de Pierre Niney en rôle principal. Je dois tout de même souligner que sur mecs attentes les plus importantes, je n’ai pas été vraiment déçue : le talent de l’acteur est évident et l’immersion dans le Paris des années 80 est plutôt réussie. Cependant, j’ai trouvé que la toile de fond politique n’était qu’un prétexte afin de réaliser certaines scènes. En effet, l’élection de Mitterrand contextualisait le propos sans être approfondi. Le seul personnage a être réellement investi politiquement est Malik, personnage qui n’est que peu présent. J’ai été assez surprise de voir que la romance était très présente dans votre film, je m’attendais d’avantage à une comédie autour des maladresses et difficultés auxquelles ferait face Primo pour s’intégrer à la bourgeoisie.

J’ai ressenti une vive déception face à la tournure que prenait les évènements. J’ai trouvé les personnages antipathique. Primo m’a agacée, les seuls moments où j’ai réussi à l’apprécier sont les moments passés en la compagnie de Malik envers qui il fait preuve d’une véritable amitié. Delphine, que je trouvais être le personnage le plus touchant, a finit par me décevoir en se rapprochant du comportement de ses camarades. La prestation de Lou de Laâge avait quelque chose de Léa Seydoux qui m’a déplu, mais ceci n’est que très subjectif. Je pense que votre film à un grand potentiel dans l’idée, mais le résultat m’est malheureusement apparu comme une bande d’adolescent jouant à se faire du mal et non une romance sincère mais impossible.

Merci monsieur le réalisateur, et veuillez m’excuser d’avoir été aussi dure envers votre film mais j’ai profondément regretté qu’il ne m’enchante pas.

2