TAG – Vive les vacances avec PKJ

Victor est étendu dans le sable et ne pense à rien. Il sent le vent marin dans ses cheveux et l’odeur iodée de la mer. Il entend les cris et les rires d’enfants auxquels se mêle sûrement celui de Simon. Son frère peut passer des heures faire des aller-retours entre la fraicheur de l’eau et la chaleur suffocante sous le parasol. Inépuisable. Encore ruisselant, il se jette à plat ventre dans le sable et repart en courant se faire envelopper des vagues. Victor esquisse un sourire. Les vacances, enfin…


Citer un livre dont l’histoire se déroule loin de chez vous : Lettre à mon ravisseur de Lucy Christopher. Pour m’avoir fait découvrir le bush australien.

Citer un livre où l’intrigue se passe dans un endroit où vous êtes déjà partis en vacances : Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal. Aux quelques jours passés à Marseille, sans rencontrer de « petits cons de la corniche ».

Citer un livre que vous avez lu en vacances : Plus loin, plus près d’Hannah Harrington. Dévoré sous la chaleur estivale de l’Espagne.

Citer un livre où les personnages sont en vacances pendant tout le livre : Les belles vies de Benoît Minville. Des vacances uniques passées aux côtés de personnages singuliers.

Citer un livre dont la couverture évoque les vacances : Villa Amalia de Pascal Quignard. Merci à la petite surprise qu’il a provoqué en moi.

Citer un livre où les vacances des héros ne se déroulent pas comme prévues : Nous les menteurs de E. Lockart. Et pour toutes les larmes que j’ai versées.

Citer un livre que vous aimeriez lire en vacances : L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. Parce qu’il a l’air de sentir la chaleur et la nostalgie.

Citer un univers livresque où vous aimeriez partir en vacances : Into the wild de Jon Krakauer. Pour moi aussi connaître les vastes étendues et rencontrer des gens merveilleux.

Citer un livre dans lequel le héros prend l’avion ou le train : Le garçon qui volait des avions d’Élise Fontenaille. Bien joué Colt.

Citer un livre avec un roadtrip : La fille mirage d’Élise Broach. Malgré ses défauts, j’ai adoré les moments passés sur la route vers Albuquerque.

Bonnes vacances Victor.

Publicités

Décroche-moi la lune – Sarah Dessen

Image12.png


Maria – Ricky Martin 

Madame l’écrivaine,

Je dois tout d’abord vous présenter mes excuses. Je ne suis pas allée au bout de votre livre. J’ai été perdue pendant un temps, ne sachant que faire face à votre livre : poursuivre ma lecture et la laisser s’enfoncer dans un mauvais sentiment ou l’abandonner et passer à autre chose ? Après une longue réflexion durant laquelle je me suis accrochée, j’ai finalement décidé de laisser de coté votre livre. Pourtant, en débutant ma lecture, je savais à quoi m’attendre. Le résumé n’est pas trompeur, il promet un triangle amoureux adolescent et une jeune fille complètement perdue. Je pensais que je me laisserais gentiment porter par cette romance et que j’en ressortirais légère, rêvant de soleil, d’été et d’amour. Finalement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Pourtant, ma lecture commençait bien, j’ai beaucoup aimé le cadre et la petite vie au camp de vacances. L’ambiance me plaisait, les personnages étaient agréable, je m’y croyais, sirotant un verre près de la piscine. Puis Théo est arrivé et tout à capoté. Je l’ai trouvé détestable, et j’ai trouvé qu’il entrainait avec lui Emaline, pour qui je n’avais déjà pas beaucoup d’affection au départ. Les autres personnages me sont apparus comme fades, et j’ai eu du mal à m’y intéresser. Et puis surtout, c’était long. J’étais à un bon tiers du livre que j’avais toujours l’impression d’être au début. Je nageais dans les sentiments d’Emaline, et j’avais l’impression qu’elle serait toujours perdue. En vérité, vous m’en voyez désolée, mais je me sentais comme embarquée dans une histoire qui n’en finirait pas, comme lorsqu’un de vos amis vous raconte pour la dix-neuvième fois qu’il n’arrive pas à choisir entre Stacy et Clara, et vous savez qu’il va vous parler de ça pendant toute la nuit et qu’Oh malheur, il n’est que 1h37. J’ai eu cette sensation désagréable, qui m’a poussée à me spoiler copieusement pour savoir si je ne passais pas à coté de quelque chose, si un évènement n’allait pas tout changer. Mais rien n’y a fait, je n’ai pas réussi à accrocher.

J’ai voulu tester un genre dont je n’ai pas l’habitude, je ne lis que très peu de livre qui se basent seulement sur une romance. Je pense que l’absence d’action et d’évènements en parallèle m’a perdue. Peut-être que c’était un peu trop ambitieux et qu’il faudrait que je commence par lire des romances avec une action en fond, quelque chose qui me tienne en haleine et qui me pousse à vouloir savoir la fin.

Merci madame l’écrivain. Je suis profondément désolée, votre livre me faisait envie mais il n’était certainement pas fait pour moi.

requin